MENU

Cartographie des Fermes d’Avenir



L’Estaou

Porteur de projet : Jérémie Kuzminski

Activité principale de la ferme (en termes de CA) : Production

Types de Productions : Maraîchage, Arboriculture

Région : Occitanie

Année d’installation : 2012

Nombre de personne(s) travaillant sur la ferme : 2

Taille (SAU) : 0,6 ha

Surface cultivée : 4000 m²

Description : L’Estaou est un jardin de 0.5 ha cultivé en permaculture et labellisé AB, à 2 km d’Argelès-Gazost. Ici ni intrants chimiques, ni mécanisation, la production de fruits et légumes se fait grâce à des pratiques agroécologiques qui favorisent la biodiversité, protègent l’environnement et améliorent la fertilité des sols (polyculture très diversifiée, non-travail du sol, paillages organiques, associations et rotations de cultures, semences paysannes…). Résultat : de beaux et bons légumes produits avec une consommation d’eau, d’énergies fossiles, et une production de déchets très limitées.

Certification(s) : Agriculture Biologique

Commercialisation : Plateformes numériques

Liens avec Fermes d’Avenir :

  • Adhésion à la Charte Fermes d’Avenir

Démarche environnementale : L’ implantation de haies, une polyculture légumière très diversifiée avec associations et rotations, le tout en agroforesterie fruitière, ont favorisé la biodiversité. Le non travail du sol et les paillages (matières organiques locales récupérées) permettent un sol couvert en permanence. Très peu d’achats d’intrants ou consommables sont réalisés sur la ferme : donc très peu de déchets.

Démarche sociale et territoriale : La vente directe a toujours été pour moi un moyen de rencontrer les habitants du territoire, de les sensibiliser et de militer pour une agriculture paysanne et la transition agroécologique. Et je suis heureux de pouvoir transmettre également ces valeurs par le goût et la qualité de mes produits.

Durabilité économique : Ma ferme est en bonne santé économique, le chiffre d’affaire annuel relativement modeste (autour de 20000€) est suffisant pour m’assurer un revenu supérieur au Smic, étant donné le peu de charges à verser. J’ai de plus engagé un apprenti début 2021 pour essayer de produire un peu plus, mais aussi me dégager du temps de loisirs (weekends, vacances…) Améliorer mes conditions de travail est pour moi au moins aussi important qu’augmenter mes revenus.

Réseaux sociaux : https://www.facebook.com/lestaoupermaculture/