MENU

Cartographie des Fermes d’Avenir



De la fourche à la fourchette

Porteur de projet : Guillaume Sampé

Activité principale de la ferme (en termes de CA) : Production

Types de Productions : Maraîchage, Arboriculture, Semences et plants, Plantes aromatiques et médicinales

Région : Centre-Val de Loire

Année d’installation : 2019

Nombre de personne(s) travaillant sur la ferme : 3

Taille (SAU) : 4,5 ha

Surface cultivée : 2 ha

Description : De la fourche à la fourchette est une ferme maraîchère urbaine et bio ouverte à la cueillette 6 mois sur 12. Située en plein cœur de l’agglomération de Montargis, elle produit une grande diversité de légumes issus majoritairement de semences bio, paysannes et libres. Plus de 150 fruitiers ont déjà été plantés et d’autres seront plantés prochainement pour accompagner la production de petits fruits rouges (fraises, framboises, cassis, groseilles…) qui fait le bonheur des cueilleurs ! Investie pour favoriser l’autonomie alimentaire de son territoire, la ferme maraîchère urbaine approvisionne deux grainothèques. Afin d’être en cohérence avec ses valeurs et son éthique, une épicerie locavore et zéro déchet à vu le jour sur place et permet de préserver sa santé autant que la planète.

Certification(s) : Agriculture Biologique

Commercialisation : Vente directe à la ferme, AMAP, Plateformes numériques, Restaurants, Restauration collective

Liens avec Fermes d’Avenir :

  • Adhésion à la Charte Fermes d’Avenir

Démarche environnementale : Récupération des eaux de pluies, création et sauvegarde d’une oasis en centre-ville (la ferme est l’habitat de nombreux oiseaux, de renards, de blaireaux, d’écureuils…), production agricole urbaine en vente directe proche de la demande donc le transport est quasi inexistant, plantations d’arbres fréquentes…

Démarche sociale et territoriale : La ferme étant ouverte à la cueillette, cela permet une forte intégration sociale et territoriale. Découverte, pédagogie, sensibilisation… Auquel s’ajoute l’accès à une alimentation saine pour des personnes à faibles revenus, cueillir soi-même ses fruits et légumes permet d’obtenir un prix de vente réduit en caisse (celui sans la main d’œuvre que nous aurions eu à payer pour la récolte).

Durabilité économique : Nous entamons notre troisième année. Nous sommes globalement en bonne santé financière mais faisons encore appel à la banque pour financer notre installation que nous avons voulu progressive et sur 5 ans. Chaque année, nous mettons près d’un ha en culture, pour atteindre à terme les 4.5ha. Chaque année donc (jusqu’en 2023) nous montons des tunnels, installons de l’irrigation, plantons de nouvelles surfaces… Cependant, cette troisième année sera certainement la première où nous serons autonome pour ce qui est de la trésorerie. Nous suivons notre durabilité avec l’aide de l’Afocg en faisant nous même notre comptabilité et à l’aide du diagnostic de résilience de l’Adear.

Site internet : www.delafourche-alafourchette.com

Réseaux sociaux : https://www.facebook.com/JardinPotagerBioDelafourchealafourchette/