Ferme de la Bourdaisière
Réseau social
     

MENU

Sésame au Salon de l’Agriculture

La table ronde « de la graine à l’assiette, un territoire engagé pour le mieux produire et le mieux manger, pour tous » a été une véritable réussite ! Nombreux sont les visiteurs venus assister à cet évènement lundi 25 février sur le stand de l’association nationale Bleu-Blanc-Coeur.

L’occasion pour de nombreux partenaires du projet d’intervenir sur différentes thé­matiques, comme la protection et l’accompagnement des agriculteurs, la préservation des ressources naturelles, le développement d’une alimentation saine, bonne pour la santé et en circuits courts (…), et ainsi valoriser au niveau national ce projet innovant, fédérateur et por­teur de sens : Sésame, le bio s’ouvre à vous !

Animée à la fois par les porteurs du projet (Coeur d’Essonne Agglomération, le GROUPE SOS et Fermes d’Avenir), cette table ronde réunissait également des partenaires et soutiens : Laurent Marbot, maraicher en agriculture biologique ; Charles Hannon, Président de Mémé Georgette ; Bernard Schmitt et Pierre Weil, co-présidents de l’association Bleu-Blanc-Coeur ; et enfin Marion Lelong, responsable marketing et déve­loppement de la Ferme de Viltain.

Le mot d’ordre à retenir ? Grâce à un groupement unique d’acteurs publics et privés profondément inves­tis, nous montrons ensemble que concilier économie, écologie et impact social positif est possible, et que c’est ici, sur le territoire de Coeur d’Essonne Agglomération que la transition agricole et alimentaire se dessine

  • Intégrer tous les acteurs de la chaîne de valeur (agriculteurs, collectivités, transformation et distribution alimentaire, …) pour une répartition équitable des richesses et une meilleure rémunération des agriculteurs.
  • Lancer une dynamique de grande ampleur vers un « mieux manger pour tous » pour les habitants du territoire (sans conditions de ressources).
  • Fournir 10% de la consommation des habitants et 50% des approvisionnements des restaurants collectifs en produits bio et locaux.
  • Créer de nombreux emplois durables autour de la filière agricole (2 000 emplois directs et indirects) tout en pérennisant les espaces agricoles du territoire.