Ferme de la Boudaisière
Fermes d'Avenir Tour
     

MENU

Plaidoyer

Après plusieurs mois de travail, d’échanges avec les interlocuteurs clés du monde agricole, Fermes d’Avenir sort son plaidoyer qui analyse les externalités positives et négatives des agricultures. Vous trouverez ci-dessous la version complète ainsi que des versions résumées !

Le premier objectif de ce document est d’établir un bilan quantitatif et qualitatif des bénéfices de fermes maraîchères, appliquant des pratiques agro-écologiques et s’inspirant de la permaculture. Grâce aux 3 années d’expérimentation sur la Ferme de la Bourdaisière, construite de toute pièce sur une prairie, ainsi qu’aux retours d’expérience de plusieurs fermes partenaires, nous décrivons objectivement 6 familles d’impacts : économie, emploi, rendement agricole, environnement, santé, social et éducation.

Il s’agit également de proposer des moyens aux décideurs et élus pour lever les freins à la mise en place de nouveaux projets. Nous cherchons à rendre visible le poids mutualisé des externalités négatives du système actuel et valoriser les bénéfices d’un nouveau modèle. Nous souhaitons interpeller les décideurs sur l’urgence de faciliter les conversions et créations de fermes pour une agriculture plus résiliente.

Nous avons réalisé ce bilan sur la base de trois principales sources d’information :

1/ Les données observées dans les fermes.

2/ La recherche bibliographique française et internationale, tant sur les méthodes de mesure des externalités et la philosophie qui les entoure, que des modélisations économiques de ces externalités. Nous avons sélectionné les sources qui nous semblent les plus fiables et mettons en évidence, le cas échéant, les controverses associées aux chiffres ou aux organisations qui les portent.

3/ Des entretiens d’experts et des témoignages d’acteurs sur le terrain (membres du comité scientifique de Fermes d’Avenir, bureaux d’études spécialisés, élus locaux, chaires académiques, acteurs du monde et des filières agricoles).
Ce travail est une première version, qui devra s’enrichir continument des données nouvelles obtenues au sein du réseau Fermes d’Avenir, des travaux de recherche sur les pratiques agro-écologiques, des nouvelles expérimentations et de la maturation des pratiques. En particulier, si notre étude est essentiellement axée sur le maraîchage, elle devra être complétée par des analyses sur les cultures dominantes de l’agriculture française : cultures sur grandes surfaces en céréales et oléagineux, élevage, polyculture. En effet, les changements que nous proposons ont aussi du sens pour ce type d’exploitation.
Nous ne prétendons ni à l’exhaustivité des analyses, ni à la perfection des calculs. Nous présentons souvent des ordres de grandeur dans nos projections, qui mettent en évidence les difficultés auxquelles nous sommes collectivement confrontées et les solutions que nous pouvons apporter par un changement de modèle. Parfois, nous sortons également de la mesure traditionnelle de la performance (par exemple, lorsque l’on considère un rendement agricole à l’hectare, on peut raisonner en € à l’hectare, mais aussi en nombre de familles nourries ou en création d’emplois à l’hectare).

Ce plaidoyer a été un des fondements de notre travail de lobbying et notamment le lancement d’une pétition regroupant 10 propositions de lois pour changer l’agriculture.

 

 

Vous pouvez consulter ci-dessous les différentes versions

1/ La version complète en Flipbook à ce lien

2/ La version résumée de 12 pages à ce lien

2/ La version à destination des élus nationaux à ce lien

3/ La version à destination des élus locaux à ce lien 

4/ La version à destination des entreprises à ce lien

 

Ce travail a également été porté à l’Assemblée Nationale lors de la commission sur le développement durable le 30 novembre 2016 pendant une Table Ronde sur ‘Les nouvelles pratiques agro-écologiques et les nouvelles démarches de développement durable ». Vous pouvez consulter la vidéo à ce lien.