Ferme de la Boudaisière
Fermes d'Avenir Tour
     

MENU

Bénévolats

Une expérience incroyable

Cinq semaines de stage passé à la micro-ferme de la Bourdaisière faisant partie du réseau Fermes d’Avenir aura été avant tout pour moi une expérience incroyable ; riche en partage, rencontres et échanges avec pleins de gens sympa !

« Ce fut une semaine intense, magique, dépaysante et ressourçante »

Camille & Alexandra, Juillet 2015

"Derniers instants à la yourte, Charles nous fait une démonstration de Capoeira, sous les yeux ensommeillés d'Ignacio qui émerge d'une sieste hamaquée... Garance a mis la betterave récoltée ce matin sur le feu pour mitonner une crème de betterave. Alexandra a la flemme d'écrire un petit mot, ou peut-être qu'elle ne sait pas par où commencer...

Quelle que soit la tâche, la bonne humeur est toujours là!

Charles - Juillet 2015

trois semaines de bénévolat à la micro-ferme de la Bourdaisière, trois semaines mémorables !

Réveil à l’aube chaque matin pour profiter des heures fraiches du jour, rendez-vous à 6h à la ferme et découvertes des missions de la journée après un café avec les maraichers Benjamin et Nicolas.

« Redevenir paysans dans la bonne humeur »

Sam, TT & Léa, Avril -  Mai 2015

 

Lorsque nous avons fait notre demande de stage, Thibaut et moi-même, c'était très naïvement au mois de décembre 2014. Le stage est de 6 semaines en avril et mai 2015. Cela paraissait « presque » irréel et un peu absurde : la ferme de la Bourdaisière est à 5h30 de voiture et il y a d'autres maraîchers en Franche Comté... Mais bon, nous cherchions à voir des choses nouvelles, notamment en agroécologie et en permaculture, et s'ils sont aussi bon que ce qu'ils veulent bien faire croire sur le site ;-), ça doit valoir le coup !

« Fermes d’Avenir est une histoire de rencontres et d’échanges »

Pendant mon séjour à la Bourdaisière, j'ai rencontré des gens sympas, tous avec des parcours, des sensibilités différentes vis à vis des "nouvelles" formes de cultures.

Après tout, Fermes d'Avenir est une histoire de rencontres et d'échanges. Pas étonnant donc qu'on ait eu tant de discussions sur l'agro-foresterie, la culture sur butte, la permaculture, l'aquaponie, la ruche qui dit oui, les associations de plantes, les mauvaises herbes, les taupins...

Une semaine à la Bourdaisière, ça change la vie!

Comment raconter en détail mes cinq jours passés en compagnie de Benjamin, Nicolas, Maxime et d'autres bénévoles, tout en restant concis ?… Question insoluble !Après quelques échanges électroniques avec Maxime, me voilà un beau (et venteux) lundi matin d’avril devant l’entrée de la ferme. Je suis venu à la Bourdaisière car je voulais découvrir le métier de maraîcher, en vue d’un changement de vie assez radical. Eh bien, je n’ai pas été déçu !

Une semaine de bénévolat hyper-instructive

A l'adolescence, je m'étais promis de ne pas avoir la vie "classique" que nous propose notre société capitaliste actuelle : être salariée, consommer pour le plaisir d'avoir du neuf... 10 ans plus tard je suis responsable communication chez Vinci en Ile-de-France. Hum, hum. Je vous épargne les détails du processus qui m'ouvre les yeux, mais un beau jour, je me réveille !! Je suis à mille lieues de mes valeurs, je quitte donc mon entreprise. Mais que faire?

Un agronome les mains dedans !

Titulaire d'un master 2 en agronomie/développement durable et ayant effectué des stages en grandes culture (technique culturale sans labour TCSL) et maraîchages (entretien de la fertilité des sols par l'apport de matières organiques) , je possède des connaissances certaines sur le sujet. Mais l'agronome, bien que fort de son savoir, met au final peut la "main à la pâte" (il conseille, analyse...mais cultive peu lui même) et c'est donc, principalement pour cette raison, que j'ai voulu faire un peu de bénévolat.

Petite virée à la Ferme de la Bourdaisière

J’ai quitté, pour un week-end prolongé de septembre, les gaz d’échappement et la folie parisienne pour un court séjour à la micro-ferme de la Bourdaisière dont mon frère Max est le porteur de projet. Le premier jour, levée aux aurores le samedi matin- car la vie à la ferme n’est pas de tout repos et appartient à ceux qui se lèvent tôt -je fus frappée par l’ingéniosité de l’organisation de cette petite ferme proprette et accueillante.

Lucile et Gaspard en voyage d’études

"Attends,  la Bourdaisière, tu m'as bien dit que c'était une ferme ?" Sciés les autostoppeurs, devant le porche, osant à peine rentrer, marchant à tâtons dans les allées des jardins à la française. "Tu pense qu'on s'est trompés ?" A la vue du château qui prédomine, il n'y a aucun doute. Cela ressemble plus à Versailles qu'à un champ de topinambour.Mais ne nous fions pas aux apparences... Elles pourraient nous tromper.

La semaine d’Amélie et Maud à la ferme

Trop courte semaine à la ferme pour découvrir la permaculture ! Mais très instructive. Mais très instructive. Nous étions 2 filles bénévoles, logées à la maison de l’âne, à quelques mètres du potager. Nous avons été très bien accueillies par Grégoire et Maxime. J’ai essayé d’être un minimum utile malgré mes 50 questions à la minute ! En effet que de découvertes pour moi qui suis parisienne…

Les 2 semaines de Bruce

A force d'entendre parler de permaculture, il était important pour moi de découvrir, par la pratique, en quoi cela consistait. C'est au sein de l'équipe de Fermes d'Avenir, dans le magnifique cadre du château de la Bourdaisière, que cette occasion m'a été donnée. J'ai pu, durant deux semaines du mois de juin 2014, participer aux différents travaux de l'exploitation.