Ferme de la Boudaisière
Fermes d'Avenir Tour
     

MENU

Formation longue : créer des fermes sur votre territoire, le payculteur

Créer des fermes sur votre territoire : Le rôle de Payculteur

Du 26 septembre 2016 au 10 février 2017

(63 jours de formation, entrecoupés de 8 semaines de pause)

Gîte de la vallée des rois – Azay-sur-Cher (37270)

À environ 5km de la Ferme de la Bourdaisière

 

Constat :
– il est indispensable que, dans les décennies à venir, de nombreuses fermes bio, vendant localement, voient le jour sur les territoires.
– de nombreux candidats à l’installation agricole ne sont pas issus du monde rural, ils n’ont aucun héritage (culturel) familial et envisagent leur futur métier de la terre comme une activité diversifiée sur petite surface, et comptent s’inspirer de la permaculture.

Solution :
La solution que nous proposons (il en existe plein d’autres), c’est de former des payculteurs, à même de déployer des dynamiques économiques locales autour de l’alimentation et en particulier de la production.
Le payculteur est un rôle que nous avons imaginé, et dont vous trouverez toutes les infos à cette page.

Objectif de la formation : Former 10 à 20 payculteurs pour leur donner les outils indispensables pour Créer des fermes sur leur territoire, avec des synergies positives entre elles inspirées de la permaculture

A qui s’adresse cette formation ?

Trois types de profil :

La cave semi-enterée sera installée dans un talus existant de manière à s'intégrer au paysage.

Vous êtes porteur(se) de projet d’installation, avec un profil entrepreneur, vous souhaitez initier la création de plusieurs fermes AB inspirées de la permaculture. Vous avez déjà repéré, voire acquis des parcelles agricoles pour la mise en œuvre de votre projet.

Vous êtes un paysan(ne), vous avez déjà créé votre ferme. Vous souhaitez mettre à profit votre expérience et votre expertise alliées à votre profil entrepreneurial, pour développer votre activité sur plusieurs fermes AB et favoriser leur mise en réseau.

Vous voulez développer un projet de territoire, et vous avez déjà ou comptez rapidement nouer un/des partenariats avec un élu d’une collectivité locale, un acteur économique de votre territoire, ou bien des agriculteurs déjà installés, afin qu’ils ‘parrainent’ votre démarche et vous accompagnent dans la mise en place de votre projet.

Votre légitimité vient de votre capacité à entreprendre, à passer à l’action. Vous avez une vision d’avenir pour votre territoire, et êtes prêt(e) à décliner à l’agriculture et à l’alimentation le bon sens entrepreneurial que vous avez mis en œuvre dans votre domaine.

Le payculteur doit très bien connaître son territoire, disposer d’un réseau personnel et professionnel à même de l’aider.

Idéalement il a des connaissances en agronomie, a déjà passé du temps sur des fermes, s’est formé à la permaculture. Il veut changer le monde et produire de la nourriture saine pour ses concitoyens.

Présentation de la formation

 

IMG_1860Cette formation proposée par Fermes d’Avenir vise à co-construire avec vous une agriculture des territoires inspirée de la permaculture et à l’expérimenter. Il s’agit de créer la première promotion –expérimentale- de payculteurs en lui transmettant tous les outils et les données qui lui permettront de construire son projet de grappe de fermes.

Le payculteur est un entrepreneur de territoire, nous vous laissons le soin de découvrir ce « métier » sur cette page.

 

 

Programme

 

La formation se déroulera en 5 temps : 3 sessions en Touraine, ponctuées de visites de fermes (une quinzaine au total) et 2 périodes de terrain, pour que le payculteur puisse commencer à travailler sur son projet.

26 septembre– 4 novembre : Cours certifié de Permaculture (avec délivrance d’un certificat reconnu internationalement), rôle du Payculteur, business plan, biodiversité,  maraîchage, commercialisation, petit élevage, agroécologie (les samedis 1, 8 et 29 octobre seront travaillés)
5 novembre – 20 novembre : chaque payculteur rentre dans sa région pour appliquer ces premiers enseignements au projet de territoire et valider la ou les parcelles retenues.
21 novembre – 16 décembre : accès à la terre, certification AB, communication, GRH, associations de cultures, présentation des acteurs, planification, recherche de financements, engrais verts, gestion d’entreprise, biodynamie, conception sur son terrain. (le samedi 26 novembre sera travaillé)
16 décembre – 29 janvier : chaque payculteur retourne sur son territoire pour lancer le design de sa(ses) parcelle(s), et affiner le projet.
30 janvier – 10 février : travail collaboratif sur les projets de chacun, production de céréales, paysan boulanger.

Enseignements dispensés 

La formation comprend dans son programme un CCP (Cours de Conception de Permaculture), chaque étudiant ressortira donc certifié en permaculture.

programme

Intervenants
Christophe Naudin : Expert Agroécologie, ESA d’Angers
Edouard Meignen : Conseiller en Maraîchage Biologique pour Bio-Centre
Xavier Mathias : Champs de Pagaille, Maraîcher, Auteur
Julien Kieffer : Trésorier Terre de Liens, responsable couveuse PNR Perche
Grégoire Lambert : Chargé de projet Agroforesterie chez Pur Projet
Linda Bedouet : Agricultrice, Ferme de la Mare des Rufaux
David Wirig : Spécialiste de la recherche de financements
Jérôme Dehondt : Miramap
Thierry Ribeiro : Enseignant-Chercheur, spécialiste de la méthanisation
Jacques Caplat : auteur, spécialiste de l’agroécologie
Basile Monsaingeon et Thimothée Huck : Jardins de Cocagne
Eric Dumont : pépiniériste bio
Maximilien Rouer : Coopérative Terrena
Claire Véret : Fermes d’Avenir, responsable formations – diplômée permaculture
Hervé Covès : Agronome
Paul Ariès : Politologue, écrivain, conférencier
François Mulet : Maraichage sur sol vivant
Gildas Véret : Ingénieur, diplômé permaculture. Horizon Permaculture
Maxime de Rostolan : Fermes d’Avenir, directeur
Hélène Le Téno : Auxilia Conseil, en charge du plaidoyer Fermes d’Avenir

Une table ronde sur le thème : comment favoriser les producteurs bio locaux dans les magasins (petite et grande distribution).

Et d’autres intervenants provenant de structures telles que la Chambre d’Agriculture, le MABD, Ecocert, Certipaq, l’atelier paysan, la ruche qui dit oui, la Direction Départementale du Territoire, Terrena, etc.


À quoi sert cette formation ?

Le rôle de payculteur nécessite un large éventail de compétences et de connaissances.

Il est bien sûr nécessaire de former les agriculteurs désireux de se convertir à une agriculture biologique inspirée de la permaculture, ainsi que les paysansphoto 2 déjà reconvertis et qui souhaitent créer du réseau, mutualiser, et donner de l’ampleur à leurs actions. C’est ce que font les BPREA et les structures accompagnant le développement de l’agriculture biologique en France.

Il est aussi nécessaire de former des payculteurs (entrepreneurs) qui souhaitent s’investir dans cette démarche et apporter leur pierre à l’édifice. Ils ont aussi un rôle à jouer.

L’association du payculteur et des agriculteurs permettra de combiner des connaissances et des compétences complémentaires pour la gestion d’une ou de plusieurs exploitations, et ainsi créer une synergie significative à l’échelle d’un territoire.

Méthode pédagogique

 

Les 65 jours de formations associent :

-Des cours théoriques

-Des ateliers pratiques sur des fermes (essentiellement la ferme de la Bourdaisière)

-Des ateliers de groupe

-Des visites de fermes (une dizaine)

Pour vous inscrire (bulletin d’inscription, tarifs, etc.)

Pour plus d’informations sur cette formation, et pour vous inscrire (places limitées) :

La fiche formation (vous y trouverez tout le détail de la formation, ainsi que les tarifs et les modalités d’inscription) et le questionnaire de motivation à renvoyer avant le 1er septembre 2016 (il reste encore quelques places) : ici

La présentation de la formation : ici

La charte Fermes d’Avenir : ici

La charte Fermes d’Avenir est en cours de rédaction, nous travaillons encore avec des agriculteurs afin de la rendre plus précise, mais cela peut vous aider à comprendre ce nous attendons d’une « ferme d’avenir »

Attention : Financement Vivéa sous réserve de confirmation (accord de principe obtenu)