Ferme de la Bourdaisière
Réseau social
     

MENU

La Ferme de l'Envol

D’une ancienne base aérienne à la Ferme de l’Envol

À Brétigny-sur-Orge, l’ancienne base aérienne 217 été cédée par l’État à la Communauté d’Agglomération de Cœur d’Essonne, libérant ainsi un espace de 300 hectares. Cette dernière a souhaité consacrer 75 hectares de cet espace à la création d’une ferme agroécologique inspirée de la permaculture et elle a fait appel à notre association pour concevoir ce projet.

La finalité de ce projet est de démontrer la viabilité et la rentabilité des fermes agroécologiques, à la fois respectueuses de l’environnement, créatrices d’emplois et répondant aux enjeux d’une meilleure autonomie alimentaire. La ferme de l’Envol est donc conçue comme un prototype innovant, dont le principe pourrait être reproduit sur l’ensemble de la France.

Afin de mener bien cette mission, Fermes d’Avenir travaille main dans la main avec cinq premiers porteurs de projet, maraîchers bio installés depuis plusieurs années sur les terres de l’Essonne, et sept partenaires fondateurs que sont Akuo Energy, Alancienne, InVivo, Casino, Naturéo et les restaurants Septime et Dans le noir.

La ferme de l’Envol sera évidemment un espace de production agricole, mais également un lieu d’accueil du public, un espace de formation et une plateforme pour les associations locales. Vous serez les bienvenus dès que la ferme ouvrira ses portes !

Les activités de la ferme

  • 75 hectares dédies à l’agriculture biologique et l’agroécologie avec des activités de maraîchage, d’arboriculture, d’élevage et un atelier céréalier boulangerie
  • une ferme autonome et résiliente, avec notamment la construction d’une unité de transformation, d’un point de vente, etc.
  • un laboratoire des bonnes pratiques (polyculture élevage, gestion durable de l’eau, écoconstruction, préservation de la biodiversité, etc.) et formation des agriculteurs

 

 

Une structure juridique innovante

Le fonctionnement de la ferme reposer sur une société de développement (SCIC) co-gérée avec les collectivités, les acteurs économiques et associatifs ainsi que les citoyens, mais aussi une sur une société de production (SCOP).

Le choix de créer une SCOP repose sur la volonté de :

  • revaloriser le statut d’agriculteur et garantir un salaire juste et des protections sociales de qualité́
  • simplifier la transmission des exploitations agricoles
  • faciliter l’installation de jeunes agriculteurs

Une ferme ancrée dans un projet territorial ambitieux

La Ferme de l’Envol représente une première étape du projet Sésame qui vise engager à grande échelle une transition agricole et alimentaire sur le territoire de Cœur d’Essonne Agglomération, en mobilisant tous les acteurs de la chaîne de valeur (les collectivités locales, le GROUPE SOS et Fermes d’Avenir, un collectif d’agriculteurs et également des acteurs clés de la transformation et de la distribution, des restaurateurs, des start-up, des acteurs de la recherche, et les citoyens).

Concrètement, il s’agit de fournir 10 % de la consommation des habitants et 50 % des approvisionnements des restaurants collectifs d’ici 10 ans, d’assurer le renouvellement des agriculteurs par l’installation et la conversion de dizaines d’agriculteurs et de créer 2 000 emplois directs et indirects.

Cœur d’Essonne Agglomération, à l’échelle de ses 21 communes, ambitionne de créer ou d’accompagner une centaine de fermes dans l’esprit du projet Sésame, pour répondre aux besoins de ses habitants. L’étape ultime est d’essaimer ce projet de ceinture maraîchère et nourricière dans toutes les régions de France.

Les actualités de la ferme

Les travaux vont commencer

La prochaine étape ? Au printemps prochain, les travaux d’irrigation et l’installation des serres débuteront. Ça y est, la ferme va sortir de terre !

La première récolte

En septembre 2018, c’est la première récolte à la ferme ! Les courges ont été cuisinées par le restaurant “Dans le Noir” pour une dégustation intimiste et surprenante.

 

La ferme prend son envol

En juillet 2017, nous avons signé un protocole avec Cœur d’Essonne Agglomération et le Groupe SOS. 1 an après, l’autorisation d’exploiter délivrée a été publiée !