Ferme de la Bourdaisière
Réseau social
     

MENU

Concours Fermes d'Avenir "Je deviens paysan" - Lauréats 2016

Les concours Fermes d’Avenir ont pour but de valoriser et de soutenir des fermes engagées dans la transition agricole partout en France. Depuis 2015, c’est déjà plus d’un million d’euros qui ont été distribués à près de 100 fermes agroécologiques remarquables, afin de les accompagner dans la réalisation de leurs projets !

En 2016, le Concours Ferme d’Avenir « Je deviens Paysan » a récompensé des néo-agriculteurs en cours d’installation. Le jury du concours  a sélectionné 10 porteurs de projet parmi 40 dossiers, évaluant la capacité de chacun d’eux à mener à bien leur parcours d’installation et à créer leur ferme sur la parcelle dont ils disposent. Seuls, en couple ou en groupe, en élevage ou en maraîchage, ils incarnent l’agriculture du futur. Leurs projets innovants, éducatifs ou collaboratifs ont un impact positif sur les territoires, l’humain et  l’environnement (préservation de la biodiversité, entretien de la vie des sols et de la qualité de l’eau, réduction des déchets…).

Pour accompagner leur démarche et financer leurs projets, une campagne nationale de financement participatif a été lancée sur la plateforme de financement BlueBees : les lauréats ont ainsi obtenu des prêts allant de 5 000 à 50 000 €, en fonction des besoin de financement de chacun. Voici quelques exemples de leurs projets aussi variés qu’originaux : planter des forêts comestibles, allier l’agriculture avec la philosophie ou la cuisine, faire revivre des variétés et des espèces anciennes ou menacées et bien d’autres…

Un grand bravo à tous les Lauréats 2016 !

 

10 NOUVEAUX PAYSANS

Sur la carte ci-dessous, vous pouvez localiser les 10 lauréats du concours « Je deviens Paysans ».

 

 

 

DÉCOUVREZ LES PORTRAITS DES 10 LAURÉATS FERMES D’AVENIR 2016

Noé Mercier

LES VERGERS DE L’AMELANCHE

Chapaize, SAÔNE-ET-LOIRE (71)

Dans un pré bio situé dans une zone Natura 2000, Noé veut créer une forêt fruitière diversifiée. Au centre de la production de ce verger permaculturel, sans intrants ni pesticides, un fruit méconnu, ancien et rare : l’amélanche. Au-delà de l’amélanche, on trouvera dans le verger une production de fruitiers locaux et rustiques dans une démarche conservatoire (cerisiers, pommiers, poiriers, pruniers, petits fruits rouges, rhubarbe…), mais aussi des fruitiers moins connus et remarquables (l’argousier, l’asiminier, le mandarinier satsuma…). Le petit plus de Noé : proposer l’auto-cueillette aux consommateur pour un prix avantageux et une expérience au contact de la nature.

Karine Patard

LE JARDIN PETIT ROND

Changé, SARTHE (72)

Après avoir travaillé 15 ans dans le domaine administratif, Karine souhaite s’installer en tant que paysanne et rejoindre le Jardin Petit Rond, un jardin maraîcher permaculturel certifié biologique créé en 2011 par son compagnon Sébastien. Elle entend associer une production fruitière (pommes, poires, prunes, pêches, cerises, figues, kiwaïs, myrtilles, groseilles, cassis, framboises…) à la culture des légumes déjà en place dans la ferme quasi urbaine, pour la plus grande joie des clients qui réclament des fruits depuis longtemps.

Marco Felez

LE JARDIN POTAGER DE LA RUÉE

Bains sur Oust, ILLE-ET-VILAINE (35)

Ancien cuisinier installé en maraîchage biodynamique depuis un an, Marco veut  partager sa passion de la nature et de la cuisine et  faire retrouver aux gens le plaisir d’une cuisine saine du quotidien. Grâce au prêt Blue Bees, il souhaite développer un espace collectif pour accueillir le public et des structures sociales d’insertion, afin de transmettre son savoir-faire à travers des ateliers variés : jardinage, cours de cuisine au rythme des saisons, enseignement des différentes techniques de conservation et de cuissons douces solaire, dîners spectacles participatifs, créations artistiques…

 

Elise & Guilhem ROUX

PHILOSOPHIE PERMACULTURE

Vébron, LOZÈRE (48)

Au cœur du Parc Nationale des Cévennes, territoire reconnu patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, Elise et Guilhem veulent concilier philosophie et permaculture en développant une ferme-école, un lieu de production agricole et d’éducation à l’environnement. Ils souhaitent proposer de vrais séjours d’immersion à la ferme, mêlant pratique agricole et méditation philosophique. Ainsi, à l’aide du prêt BlueBees, ils ont pour projet de développer leur structure de transformation et d’accueil en créant un espace camping, avec des tentes aménagées sur pilotis, et une petite structure d’atelier pour la transformation et la cuisine.

David Bonnin

POTAGER DE LA MEYFRENIE

Verteillac, DORDOGNE (24).

David veut mettre en place est un maraîchage bio sur sol vivant, mêlant légumes et haies fruitières afin de tendre vers la permaculture et l’agroforesterie. Les propriétaires de la Meyfrenie, ouverts à l’agroécologie et à la permaculture et ayant la volonté de redonner une vocation agricole à leur ferme du 15ème siècle, lui ont proposé de créer un atelier de maraîchage sur une parcelle de 2 hectares du domaine, en fermage sur 9 ans. Grâce au prêt BlueBees, il pourra acheter le matériel nécessaire tels que des serres ou des outils à main.

 

 

Sandrine & Julien Jeauffroy

FERME DE CHANTECAILLE

Eyjeaux, HAUTE-VIENNE (87)

Dans une ferme limousine de fin XIXème siècle située à 10 minutes du centre de Limoges, Sandrine et Julien veulent produire une nourriture saine  dans un environnement le plus naturel possible et en respectant le bien-être animal. Ils vont créer un verger-maraîcher pour produire des légumes variés  en limitant l’intervention mécanique. Des volailles, en poulaillers mobiles, seront en parcours autour de la zone de maraîchage. La ferme diversifiée de Chantecaille se veut aussi être un lieu convivial et de partages où les saisons sont rythmées par la confection de paniers de légumes, les chantiers participatifs, l’accueil de scolaire à la ferme…

Gabrielle Hervy

LES CHEVRETTES DU MARQUERAN

Moyon-Villages, MANCHE (50)

Gabrielle réalise son rêve de petite fille en devenant éleveuse de chèvres poitevines, une race menacée adaptée à l’environnement humide de la Normandie. Elle souhaite proposer au consommateur un produit de qualité, en maîtrisant la totalité de la production, de l’élevage au produit fini. Ainsi, le lait des 40 chèvres  de Gabrielle sera transformé en fromages biologique sur la ferme qu’elle a acheté avec son conjoint, en plein cœur du bocage Normand à proximité de la Vallée de la Vire.

Didier Oudart, Anaïs Bouilly, Alexandre Gilquin, Elise Guilquin Bonati & Thomas Patenotte

LES P’TITS BREGEONS

Guipel, ILLE-ET-VILAINE (35)

Les P’tits Bregeons, c’est avant tout cinq copains qui décident de construire un projet commun, afin d’être des acteurs du changement local en proposant des alternatives de production et de consommation et en favorisant l’échange et la transmission de valeurs.  La ferme est un lieu de production, en maraîchage biologique, mais aussi un lieu de partage et d’échange, par le biais d’ateliers pédagogiques, de chantiers participatifs, de cours de jardinage, de conférences et de moments de convivialité. Le prêt BlueBees leur permettra de planter un verger de fruitiers et des arbres au sein des planches de cultures maraîchères.

 

 

Julien Magnez

LE MARAICHER VOYAGEUR

Landrethun-les-Ardres, Pas-de-Calais (62)

Julien est un entrepreneur qui voyage. Aujourd’hui, il pose ses valises dans son pays natal et reprend le petit domaine familial, situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale. Il souhaite réaliser une production selon un mode biologique le plus poussé possible, en utilisant une main d’oeuvre locale plutôt que des robots, faisant cohabiter variétés anciennes, locales et traditionnelles et variétés modernes très qualitatives. Une partie de la production sera transformée en confitures, bocaux de cornichons, haricots, pois, soupes…

Virginie, Lucie & Julien

LA FERME DU MATET

Martres-Tolosane, HAUTE-GARONNE (31)

Virginie, docteure en écologie, Lucie, ingénieure agronome et Julien, technicien en maraîchage et horticulture, ont décidé de mettre en commun leurs compétences diversifiées pour s’installer en maraîchage, dans la plaine de la Garonne. Ils souhaitent dynamiser et préserver cette campagne qu’ils aiment et permettre à la clientèle locale de bénéficier d’une production agricole de qualité. Sur leur exploitation, ils font le choix d’une production diversifiée, légumes et œufs, pour obtenir une gamme alimentaire complète.

 

Merci à nos partenaires qui ont contribué au bon déroulement du Concours 2016 :

 le Groupe Clarins, le Crédit Coopératif, Natureo, Nature & Découverte, Ecocert et Rustica.