Ferme de la Bourdaisière
Réseau social
     

MENU

Concours Fermes d'Avenir - Lauréats 2015

Les concours Fermes d’Avenir ont pour but de valoriser et de soutenir des fermes pionnières dans la transition agricole partout en France. Depuis 2015, c’est déjà plus d’un million d’euros qui ont été distribués à près de 100 fermes agroécologiques remarquables, afin de les accompagner dans la réalisation de leurs projets !

En 2015, la première édition du concours Fermes d’Avenir a récompensé 13 fermes, une par région de France métropolitaine. Après l’examen des 200 candidatures, que notre jury d’experts a eu la lourde tâche de départager, un lauréat s’est démarqué dans chaque région.  Seuls, en couple ou en groupe, installés en élevage, en maraîchage ou en grandes cultures, ils incarnent l’agriculture du futur. En effet, leurs fermes  sont viables économiquement, innovantes, éducatives ou collaboratives et ont un impact positif sur les territoires, l’humain et  l’environnement (préservation de la biodiversité, entretien de la vie des sols et de la qualité de l’eau, réduction des déchets…).

Pour soutenir leurs efforts et financer de nouveaux projets, une campagne nationale de financement participatif a été lancée sur la plateforme de financement BlueBees : une cagnotte de 61 332€ de dons a pu être levée  et reversée aux différents lauréats! Voici quelques exemples de ces projets aussi variés qu’originaux: imaginer des conserveries partagées, se mettre aux énergies renouvelables, l’auto-construire d’outils adaptés, réfléchir à l’organisation du travail, gagner en autonomie…

Un grand bravo à tous les Lauréats 2015 ! Cliquez ici pour retrouver les lauréats de nos autres éditions.

 

UN LAURÉAT PAR RÉGION FRANÇAISE

Sur la carte ci-dessous, vous pouvez localiser les 13 fermes lauréates.

 

 

 

DÉCOUVREZ LES PORTRAITS DES 13 LAURÉATS FERMES D’AVENIR 2015

Lauréats Auvergne-Rhône-Alpes

Matthieu Dunand, Jérôme Dethes & Gwenaël Chardon – LA PENSÉE SAUVAGE

2,5 hectares en maraîchage à Lucinges, HAUTE-SAVOIE (74)

Matthieu, Jérôme et Gwenaël n’entendent pas devenir des esclaves modernes de la terre : ils ont choisi de ne pas travailler le week-end et sont en recherche constante d’autonomie et d’astuce pour réduire la charge de travail. Leur projet : créer, avec l’Atelier paysan, des outils pour se faciliter la vie, comme par exemple un poulailler mobile, un Culticycle (vélo des champs pour biner et planter) et un Roloflex qui permet de cultiver sur couvert végétal.

Lauréat Bourgogne-Franche-Comté

Frédéric Marcouyoux – L’ESCARGOT BOURGUIGNON

1 hectare en élevage à Vernot, CÔTE D’OR (21)

Deux escargots apportent autant de protéines qu’un steak et il ne faut à Frédéric que 800 m2 pour élever ses 180 000 bêtes à cornes de façon extensive. L’éleveur de 32 ans travaille manuellement, sans utiliser une goutte de pétrole. Ce sont moutons, lapins et poules qui lui prêtent main forte sur l’élevage des escargots. Son projet : diversifier sa production en plantant un verger de 50 arbres fruitiers de variétés locales et en équipant son atelier de transformation de nouvelles machines pour valoriser la production fruitière.

Lauréat Bretagne

Pierre Tranchant – FERME DU MEUNIER

33 hectares en grandes cultures à Saint-Dolay, MORBIHAN (56)

Pierre est paysan-boulanger bio, sa compagne éleveuse de chèvres poitevines. Ils ont uni leurs cœurs et leurs productions, et cherchent à tendre vers le 0 carbone consommé et le 0 intrants industriels. Les céréales produites servent à fabriquer du pain mais aussi du son qui complète la ration à base d’herbe des biquettes qui elles-mêmes produisent du fumier qui à son tour enrichit les cultures. Leur projet : un micro-méthaniseur pour transformer le lactosérum de la fromagerie en biogaz et ainsi alimenter leur véhicule de livraison, la fromagerie, la cuisine de la ferme et le séchoir mobile.

Lauréats Centre-Val de Loire

Hélène Simon, Adrien & Benjamin Pelletier  – FERME D’ORVILLIERS

51 hectares en grandes cultures à Broué, EURE ET LOIRE (28)

Adrien et Benjamin Pelletier sont deux frères paysans-meuniers-boulangers, rejoints depuis peu par Hélène Simon, spécialiste du pain au levain. Leur crédo ? Faire un travail de qualité de la semence jusqu’à la miche. Leurs outils ? Une rotation culturale agroécologique, un moulin à la meule de pierre, un four à biomasse, un savoir-faire traditionnel. Leurs projets : tester l’agroforesterie dans leurs champs, investir dans un autre moulin pour travailler avec des boulangeries, et se lancer dans la fabrication de pâtes.

Lauréats Corse

Maria-Ghjuvanna & Sylvain – BOCCA

1,5  hectares en maraîchage à Cozzano, CORSE DU SUD (20)

A 750 mètres d’altitude, Maria-Ghjuvanna et Sylvain n’entendent pas se déconnecter du monde pour autant. Enfants de la génération Y, les deux trentenaires souhaitent utiliser les nouvelles technologies pour commercialiser leur production de miel, de légumes bio et de safran, via une application smartphone. Leur projet : accueillir le public dans leur ferme-auberge bioclimatique.

Lauréats Grand Est

Charles & Lauriane – FERME DU VIEUX POIRIER

2,3 hectares en élevage à Schopperten, BAS-RHIN (67)

Le jeune couple souhaite combiner élevage et maraîchage dans une logique d’économie circulaire où les déchets des uns font le bonheur des autres. Leur projet : un étang pour réintroduire brochet d’Alsace et écrevisse à pattes rouges et des fruitiers de variétés anciennes et locales. Les troncs seront utilisés pour faire pousser shiitake et pleurotes et les fruits tombés au sol nourriront cochons et volailles dont les déjections serviront à construire des buttes maraîchères où pousseront des légumes. Opération zéro déchets !

Lauréat Hauts-de-France

Nicolas Thirard – LÉGUMES DE L’OMIGON

124 hectares en grandes cultures et en maraîchage à Devise, SOMME (80)

Nicolas, ex-informaticien, convertit peu à peu toutes ses terres à l’agriculture biologique. Il a installé des panneaux solaires sur 350 m2 de toit, planté des vignes collectives et il privilégie la vente directe de ses produits. Son projet : créer une conserverie participative dans l’ancien grenier à foin où petits et grands chefs pourront créer des recettes de soupes, chips, tajines et ratatouilles à partir des bons légumes de la ferme.

Lauréat Ile-de-France

Nicolas Humphris – FERME D’HEURTELOUP

2,72 hectares en maraîchage à Arnouville-lès-Mantes, YVELINES (78)

Dans cette ferme bio, on cultive avec passion légumes, fruits et céréales et on fabrique du pain à l’ancienne au feu de bois. Nicolas souhaite développer une agriculture participative. Son projet : réorganiser la ferme pour pouvoir accueillir scolaires, publics marginalisés et toutes les personnes désireuses de se ressourcer afin de transmettre l’esprit de la ferme à travers des activités ludiques, des ateliers, des chantiers pédagogiques, des rassemblements, des fêtes…

Lauréats Normandie

Emeric, Camille & Marie – FERME DU PETIT CHANGEONS

18 hectares en élevage à Le Val Saint-Père, Manche (50)

Les trois trentenaires verraient bien leurs porcs, leur pain-paysan et leurs produits laitiers prendre place à la table de leur propre restaurant. Le restaurant fermier sera alimenté à 95% par les produits de la ferme et prendra place dans la grange écologiquement rénovée, avec vue sur la baie du Mont Saint-Michel. Leur projet : mettre en place un jardin en permaculture pour approvisionner le restaurant et récupérer l’eau pluviale en créant un système de phytoépuration et en valorisant les haies.

Lauréats Nouvelle-Aquitaine

Paul & Maxime – AU RYTHME DES SAISONS

8 hectares en maraîchage et élevage à Moncrabeau, LOT-ET-GARONNE (47)

Maraîchers-musiciens, Paul et Maxime fédèrent un grand nombre d’agriculteurs autour de leur projet agri-culturel. Ce réseau agricole associatif rassemble Charles, Matthieu, Marie, Joseph, Thibault, Sébastien, Anne-Sophie, Marion et Laurène, maraîchers, éleveurs, apiculteurs ou producteurs de plantes médicinales. Il permet l’échange de parcelles dans le cadre de rotations culturales, la mutualisation de matériel, l’entraide et l’accueil de woofers. Leur projet : Aménager le bâtiment pour accueillir le public et organiser des ateliers, des stages de cuisine, des journées de formation, des festivals agri-culturels…

Lauréats Occitanie

Mélina & Guillaume – LES JARDINS D’ILLAS

4,7 hectares en maraîchages à Riverenert, ARIÉGE (09)

Mélina et Guillaume, producteurs de légumes, de petits fruits, de confitures, d’œufs et de bois, rêvent d’autonomie énergétique. Ils ont d’ores et déjà recours à deux juments, Vanille et Pyrène, pour travailler la terre. Leur projet : auto-construire collectivement avec un groupe de paysans une trépigneuse (système permettant de transformer l’énergie mécanique de l’animal en électricité). Celle-ci servira à alimenter une fendeuse à bûche, une scie à bûche et un broyeur à végétaux.

Lauréat Pays de la Loire

Jérôme Dehondt – FERME DES PETITS PAS

11,84 hectares en maraîchage à Durtal, MAINE-ET-LOIRE (49)

Jérôme ne lésine pas sur la diversité. Sur un demi-hectare de cultures maraîchères, le quadragénaire cultive plus de 200 variétés potagères, une trentaine de plantes aromatiques et une quinzaine de fruitiers. Une incroyable pluralité qu’apprécient particulièrement les amapiens, la Biocoop ou le restaurant gastronomique de sa commune. Son projet : la construction de 3 serres polyvalentes (une serre-véranda accolée au hangar, une serre-poulailler et une serre mobile) et l’auto-construction d’une éolienne afin d’alimenter en électricité la pompe à eau de surface qui irrigue les jardins.

Lauréate Provence-Alpes-Côte d'Azur

Jonathan & Clémentine – LE RUCHER DES NOISETIERS

0,77 hectare en apiculture à Chabottes, HAUTES ALPES (05)

Dans la vallée du Champsaur, au coeur du dernier bocage de montagne de France, Jonathan et Clémentine veillent sur leurs 200 ruches sédentaires composées d’abeilles noires, rustiques et locales. Pour diversifier leur production et sortir de l’api-monoculture, les deux passionnés ont aménagé un potager de 300 m2. Leur projet : construire une serre semi-enterrée bioclimatique avec récupération d’eau de pluie pour pallier aux amplitudes de températures importantes.

 

Merci à nos partenaires qui ont contribué au bon déroulement du Concours 2015 :

 le Groupe Clarins, la Rûche Qui Dit Oui, Nature & Découverte, BNP et le Crédit Coopératif.