Ferme de la Boudaisière
Fermes d'Avenir Tour
     

MENU

Nos partenaires

Fermes d’Avenir porte un projet sociétal, d’intérêt général : promouvoir et accélérer à la transition agroécologique sur les territoires.

Comme tout projet associatif, il est impensable de relever les défis que nous nous fixons sans le soutien de partenaires convaincus par le sujet et fidèles dans la durée. Nous avons la chance d’avoir à nos côtés des institutions et entreprises passionnées, légitimes et ambitieuses, que nous tenons à remercier.

Le premier projet de l’association, la Ferme expérimentale de la Bourdaisière, a réuni plusieurs acteurs du territoire, des entreprises de la filière agroalimentaire, à même d’explorer puis d’essaimer de nouveaux modèles agricoles, des banques, en mesure de financer la transition… L’Union Européenne, via le fonds FEDER, la Région Centre, par son programme AMBRE, la communauté de communes de Montlouis, sont les partenaires publics.

Casino, Metro, Fleury-Michon, Philips, Neuflize OBC, BPCE, Banque Populaire Val de France, Jardiland ou encore Rustica nous ont soutenus financièrement dès le départ, en s’engageant sur plusieurs années ce qui nous a permis de lancer sereinement cette première mission de Fermes d’Avenir.
À aucun moment, ces partenaires ne sont intervenus sur notre activité ni n’ont interféré dans nos choix.

Il nous est souvent demandé si ces financements ne nuisent pas à notre indépendance. Force est de constater aujourd’hui que nous préservons totalement notre liberté de pensée et d’action. Certains pensent qu’il ne faut pas recevoir de financement de structures privées. Selon nous, cette forme de partenariat permet d’engager un dialogue constructif avec des entreprises qui en leur sein rassemblent des personnes qui ont envie de faire bouger les choses de l’intérieur.
Enfin, nous rappelons que ces financements ont servi en priorité à financer les salaires (statut CDI) des 2 à 3 maraîchers de la ferme de la Bourdaisière sur 4 ans.

Nous souhaitions en effet garantir un statut stable et sécurisé, à temps complet à ceux qui nous nourrissent. Les autres membres de l’équipe de Fermes d’Avenir sont pour l’essentiel restés plusieurs mois ou années sous statut de free-lance à temps partiel, le temps que l’association équilibre ses comptes par des activités en propre telles que la formation et le conseil. Toute cette phase de lancement a été rendue possible grâce à l’implication enthousiaste de Louis Albert de Broglie, propriétaire de la Bourdaisière et de la Maison Deyrolle, dont les équipes ont très largement participé à la mise en place d’une dynamique positive, notamment Francine Campa, Lucie Rousselot, Anne Graffin et Jean Pedu.

Le Concours Fermes d’Avenir 2015, organisé avec la complicité amicale de La Ruche Qui Dit Oui, a été doté généreusement grâce au Groupe Clarins, à la Fondation Lemarchand, à BNP-Paribas et au Crédit Coopératif.

Le Concours Fermes d’Avenir 2016 a réuni à nouveau le Groupe Clarins, la Fondation Nature & Découvertes, le Crédit Coopératif, Natureo, Ecocert et Rustica. Il a par ailleurs été co-organisé avec l’association Terre & Humanisme, et avec le regard bienveillant et pro-actif de la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique (FNAB), le Réseau Cocagne, Terre de Liens, le Mouvement Colibris, Terre Vivante et Blue Bees.

Le Concours Arbres d’Avenir lancé avec Pur Projet bénéficie d’une généreuse dotation du Groupe Accor.

Le Plaidoyer Fermes d’Avenir, piloté par le cabinet Auxilia, a pu voir le jour grâce à la générosité des Fondations IRIS et Léa Nature.

Le Groupe Clarins, convaincu de notre approche, soutient plus largement les actions de notre association, comme le développement de la partie ‘Conseil’. Ponctuellement, nous avons pu bénéficier de soutiens importants, comme celui de Rustica pour l’édition de nos gazettes, des bocaux le Parfait pour la transformation des produits de la ferme, de Alimentation Générale pour la réalisation de pastilles vidéo…

Système U accompagne le programme de compagnonnage en maraîchage bio lancé en avril 2017.

Enfin, le GROUPE SOS s’inscrit auprès de Fermes d’Avenir dans une coopération de long terme, à durée indéterminée, puisque l’association a rejoint le GROUPE fin mars 2016, avec un objectif commun de changer d’échelle et structurer des solutions agroécologiques viables et performantes pour les territoires. Dans ce contexte, Arabesque, l’un des 17 organismes de formation du Groupe SOS, prend en charge le portage administratif et financier des formations de Fermes d’Avenir, notamment celle de payculteur.