Ferme de la Bourdaisière
Réseau social
     

MENU

D'autres fermes

Le potager de la Guillerie

Installés depuis 2008 dans le bocage ornais à Domfront, sur un terrain de 0,8 Ha, nous avons démarré en 2015 un projet de maraîchage sur petite surface. Le potager de la Guillerie cultive aujourd’hui 2500 m² de légumes, uniquement de variétés anciennes, sur des planches permanentes, sans labour et sans mécanisation.

Nous essayons de favoriser la biodiversité au maximum en implantant des haies avec des essences locales (aubépines, saules principalement), celles ci viennent s’étoffer naturellement avec l’aide des oiseaux et des rongeurs avec de nombreux chênes, noisetiers, prunelliers, fusain d’Europe etc. Nous ne fauchons jamais, toutes les plantes sauvages sont laissées libres d’effectuer leur cycle complet dans la mesure où elles n’envahissent pas nos surfaces cultivées.

Nous ne paillons pas, d’abord parce que nous ne pouvons pas auto produire les matériaux qui seraient nécessaires, mais surtout parce que cela favorise la présence des campagnols et autres souris qui sont déjà très nombreux chez nous.

Dans nos pratiques culturales, nous nous inspirons principalement de deux livres, « how to grow more vegetables » de John Jeavons et « le jardinier maraîcher » de Jean Martin Fortier. Le principe est simple, cultiver sur des planches plates permanentes, de façon très dense et en optimisant les successions de cultures sur une même saison, ainsi même avec une petite surface nous espérons pouvoir vivre de cette activité une fois que l’équivalent de 50 paniers distribués sera atteint, normalement la saison prochaine.

Au niveau de la fertilité, nous essayons d’insérer un maximum d’engrais vert dans les rotations, cette phase en est encore à l’essai, en effet il est compliqué de jongler entre culture et engrais vert lors de la belle saison. Nous avons également adopté un poney shetland récemment qui nous permet de valoriser les prairies et nous fournie une grosse quantité de crottin. Nous travaillons de façon éthologique avec lui en espérant pouvoir réaliser un jour quelques petits travaux du potager comme le sarclage des allées ou le transport des récoltes…

Nous tenons également à auto produire une partie de nos semences. La multiplication des semences fait partie des bases de l’agriculture d’un point de vue historique, pourtant aujourd’hui sous la pression des lobbys de l’agro industrie, ce droit pourrait bien se voir confisqué aux paysans.

Côté habitat, nous restaurons une vieille longère, de la façon la plus écologique possible, terre-paille pour l’isolation des murs (terre issu du chantier, paille d’un voisin en bio), laine de chanvre en vrac pour les combles (du perche), bois local…

Enfin, au delà de la qualité des légumes que nous cultivons, nous sommes très attachés à un grand nombre de valeurs : maintien de la biodiversité, solidarité, résilience, etc. C’est pour cette raison que nous avons décidé de prendre la mention Nature et Progrès pour notre potager, puisque celle-ci défend une agriculture d’avenir basée sur ces mêmes valeurs. Ce choix est purement militant, N&P ne bénéficiant pas de la même aura que le label « AB » (même si il en est à l’origine), nous ne cherchions de toute façon pas à obtenir de la visibilité ou une quelconque reconnaissance, les circuits court valent mieux que tous les logos du monde !!!

Céline et Romain Luchard
La guillerie
61700 Domfront
ogdalor@hotmail.fr
0677498936